Dessins créatifs - Eric DOIREAU - Artiste sculpteur - White Painting & Sulpture Expressive

Dessins créatifs

Art moderne

Scènes de femmes dessinées au crayon et à l'encre de Chine sur papier avec des zones plus ou moins grisées. La palette de couleurs passe du noir au gris plus subtil. Ce sont des figures de formes majoritairement courbes qui occupent tout l'espace, placées au centre. Le thème principal est la femme, de formes sinueuses et exagérées, avec une composition rythmique et équilibrée, accentuant la sensation de repos et de tranquillité. La saturation plus ou moins grande de l'encre de Chine, appliquée arbitrairement, projette le jeu de la lumière et de l'ombre en profondeur. On pourrait dire que l'œuvre puise dans l'expressionnisme abstrait (Arshile Gorky) et l'informalisme et l'art brut de Dubuffet, mettant l'accent sur le signe, le geste et la spontanéité.

Comme devant une femme, Eric dessine le contour du corps féminin sans soulever le crayon du papier, comme s'il le connaissait par cœur, il s'adapte à chaque pli, à chaque coin. Peau avec la peau, déformer une poitrine, un sexe, une bouche et les étirer ou les contracter à volonté. Ensuite, il donnera de l'importance à certaines zones ou à d'autres comme demandé par le cerveau, l'œil, la main, le cœur. Obtenez un contraste visuel de gris qui fournissent des ombres sinueuses et des lumières qui fonctionnent visuellement. Et au-delà du succès visuel et formel, réveille la partie du cerveau qui se connecte directement avec la peau.

Eric, donne de la personnalité à l'une des disciplines artistiques qu'il développe. De la sculpture en argile, des expressions grotesques à ses portraits matériels, Eric est un geste et un sentiment purs. Dans cette série, la matière n'est pas le protagoniste, elle donne tout le poids à la forme et à ses clair-obscur. Eric ne déçoit pas, il se montre tel qu'il est, et il vous fait ressentir. Peut-être manquant de force visuelle, les femmes abstraites sont formellement puissantes, de la pure sensualité qui vous accroche au premier regard. Original, spontané et créatif, c'est un travail libre qui vous emporte et vous emmène à l'érotisme. Érotisme élégant et prudent, sans ordinaire ni formes totalement explicites. Eric cache l'extase pour que ce soit le spectateur qui trouve son propre point G, son orgasme visuel.

Scènes de femmes dessinées au crayon et à l'encre de Chine sur papier avec des zones plus ou moins grisées. La palette de couleurs passe du noir au gris plus subtil. Ce sont des figures de formes majoritairement courbes qui occupent tout l'espace, placées au centre. Le thème principal est la femme, de formes sinueuses et exagérées, avec une composition rythmique et équilibrée, accentuant la sensation de repos et de tranquillité. La saturation plus ou moins grande de l'encre de Chine, appliquée arbitrairement, projette le jeu de la lumière et de l'ombre en profondeur. On pourrait dire que l'œuvre puise dans l'expressionnisme abstrait (Arshile Gorky) et l'informalisme et l'art brut de Dubuffet, mettant l'accent sur le signe, le geste et la spontanéité.

Comme devant une femme, Eric dessine le contour du corps féminin sans soulever le crayon du papier, comme s'il le connaissait par cœur, il s'adapte à chaque pli, à chaque coin. Peau avec la peau, déformer une poitrine, un sexe, une bouche et les étirer ou les contracter à volonté. Ensuite, il donnera de l'importance à certaines zones ou à d'autres comme demandé par le cerveau, l'œil, la main, le cœur. Obtenez un contraste visuel de gris qui fournissent des ombres sinueuses et des lumières qui fonctionnent visuellement. Et au-delà du succès visuel et formel, réveille la partie du cerveau qui se connecte directement avec la peau.

Eric, donne de la personnalité à l'une des disciplines artistiques qu'il développe. De la sculpture en argile, des expressions grotesques à ses portraits matériels, Eric est un geste et un sentiment purs. Dans cette série, la matière n'est pas le protagoniste, elle donne tout le poids à la forme et à ses clair-obscur. Eric ne déçoit pas, il se montre tel qu'il est, et il vous fait ressentir. Peut-être manquant de force visuelle, les femmes abstraites sont formellement puissantes, de la pure sensualité qui vous accroche au premier regard. Original, spontané et créatif, c'est un travail libre qui vous emporte et vous emmène à l'érotisme. Érotisme élégant et prudent, sans ordinaire ni formes totalement explicites. Eric cache l'extase pour que ce soit le spectateur qui trouve son propre point G, son orgasme visuel.

Artworks
Close